Avantages de la technique de fermeture numérique pour les organismes de secours, les pompiers et la police

Les systèmes de fermeture pour organismes de secours du type BRK, DRK, ASB, Johanniter Unfallhilfe, THW, pompiers, mais aussi ceux destinés à la police présentent des exigences très similaires, car les formes d'organisation sont semblables.

Les systèmes de fermeture mécaniques complexes posent souvent des problèmes, en particulier aux grands organismes de secours en zones urbaines, car les pertes de clés font partie du quotidien. Il est alors toujours nécessaire de prendre des mesures au plus vite, car les exigences en matière de sécurité de tout système de fermeture dans ces domaines sont accrues.

 

En règle générale, ces organismes de secours disposent d'un poste principal ou de contrôle qui possède une vue d'ensemble, mais les différentes unités sont dispatchées localement de manière décentralisée. En effet, le but est qu'elles puissent se rendre sur site aussi rapidement que possible.

Dans tous ces organismes de secours, les biens de valeur ou données sensibles doivent être protégés de manière sûre contre l'accès par des tiers. Dans le même temps, le personnel doit disposer d'un accès complet, individuel et sécurisé. Dans ce contexte, il est essentiel de proposer une technologie dont l'utilisateur peut se servir intuitivement dans une situation qui est souvent très stressante. Tout est toujours question de rapidité et de sécurité, car les équipements de secours doivent être accessibles et utilisables sans problème. Et toujours le plus vite possible.

 

 

Non seulement la fluctuation des collaborateurs, mais aussi le déploiement flexible du personnel sur différents sites décentralisés, imposent de hautes exigences quant à la gestion d'un tel système de fermeture. Dans les grandes villes, il n'est pas rare qu'un seul et même organisme de secours gère 50 ambulances et véhicules de secours. En règle générale, ces organismes fonctionnent sur trois équipes, 24 heures/24, 7 jours/7. Les véhicules sont répartis entre plusieurs postes de secours situés à différents endroits dans la ville. Des secouristes à temps plein, à temps partiel et volontaires s'y relaient au sein du service d'intervention. Très souvent, une rotation est établie entre les postes de secours. L'expérience a montré que, pour assurer un service 24 heures/24, plus de 10 personnes par ambulance sont nécessaires afin de pouvoir exploiter pleinement le véhicule. Autrement dit : 500 autorisations d'accès individuelles doivent être octroyées, sans oublier les fonctions spéciales, comme les chefs d'équipe, les responsables d'exploitation, les responsables d'organisation, le personnel de ménage, etc.

Or, toutes les autorisations d'accès sont soumises à des exigences de sécurité élevées, car les organismes de secours disposent d'équipements extrêmement coûteux. Par ailleurs, les données sensibles sur les patients sont soumises au RGPD. Les véhicules, leur aménagement intérieur et les équipements spéciaux, comme les couveuses pour bébés, ainsi que les enregistrements des données sur les patients doivent être protégés de manière sécurisée contre tout accès par des tiers. Dans ce contexte, un système de fermeture numérique s'avère très avantageux. En effet, il est non seulement possible d'agir très rapidement et à moindres coûts en cas de « perte de clé » en supprimant simplement cette autorisation individuelle du plan de fermeture, mais il est également possible de consigner chaque accès individuel. Ainsi, en cas de doute, il est possible de retracer qui a procédé à une fermeture/ouverture et à quel moment.

 

Imaginez un peu la taille de l'« armoire à clés » d'un grand organisme de secours et la difficulté que représenterait la gestion d'un système de fermeture mécanique de cette dimension. En cas de perte de clé, événement qui fait malheureusement partie du quotidien, le système de fermeture perd de son niveau de sécurité à chaque endroit où la clé permet d'effectuer une fermeture. Selon le nombre de fermetures pour lesquelles la clé est autorisée, les frais nécessaires au rétablissement du niveau de sécurité d'origine augmentent. Dans le cas des systèmes de fermeture mécaniques, la seule option en cas de doute consiste à remplacer tous les cylindres de fermeture mécaniques concernés.

C'est précisément ce que permet d'éviter un système de fermeture numérique. Il est possible de réagir à des pertes de clés sans aucun effort. En modifiant le plan de fermeture sur le PC, le responsable peut intervenir et rétablir l'état de sécurité totale très rapidement. Sans grand effort. Il est aussi possible de bloquer un utilisateur créé auparavant et de désactiver son transpondeur ou sa SmartCard dans le système de fermeture ou d'attribuer des autorisations à un nouvel utilisateur.

Autre avantage : contrairement à une clé classique, un transpondeur ou une SmartCard ne peut pas être copié.

 

Le système de fermeture numérique SimonsVoss 3060 est donc idéal pour les organismes de secours, les pompiers et la police. Valeur ajoutée : la simplification de l'administration, de la manipulation et surtout dans le domaine des coûts d'exploitation.

 

Veuillez m'appeler: