Le passe-partout compromet-il la sécurité ?

Les personnes détentrices d’un passe-partout ont une responsabilité particulière. Elles possèdent un instrument extrêmement haut placé dans la hiérarchie d’un système de contrôle d’accès mécanique et peuvent ouvrir et fermer à tout moment toutes les portes d’un bâtiment. La situation devient donc particulièrement délicate si un passe-partout est perdu ou volé. En particulier dans des secteurs liés à la sécurité, ce scénario est le pire possible, avec des conséquences incalculables. Pour que le passe-partout ne puisse pas compromettre la sécurité, il convient de passer rapidement à une technologie de fermeture numérique.

Quelle est la définition d’un passe-partout ?

Un « passe-partout » est un terme familier désignant une clé générale. Le passe-partout se trouve au sommet de plusieurs clés principales de groupe. Un système de fermeture à groupes avec une clé principale de groupe est employé uniquement si quelques détenteurs de clé doivent avoir accès aux pièces et aux équipements d’une unité déterminée. Il peut s’agir d’une maison individuelle ou d’un service d’une entreprise plus importante. Le principe est le suivant : chaque porte peut être fermée à l’aide de sa propre clé. Aucune de ces clés ne peut fermer une autre porte. Seule la clé principale de groupe permet de fermer toutes les portes de cette unité. Les systèmes de fermeture à groupes sont utilisés dans les maisons individuelles ou dans les petits bâtiments administratifs ou commerciaux.

 

Le passe-partout dans un système à clé générale

Un système à clé générale est une combinaison de plusieurs systèmes à clés principales. Chacun de ces systèmes correspond à un domaine fonctionnel déterminé (par exemple un service) au sein du bâtiment. Le passe-partout occupe le sommet de la pyramide. Lui seul permet d’accéder de manière illimitée à chaque pièce du bâtiment. Les clés principales de groupe d’un niveau inférieur au passe-partout permettent d’accéder uniquement à des domaines fonctionnels déterminés (entrepôt, production, administration). Ces domaines fonctionnels peuvent être divisés en segments individuels au moyen de clés de groupe situées à un niveau encore plus bas.

Les systèmes à clé générale sont utilisés dans les entreprises industrielles ou les grands bâtiments résidentiels, commerciaux ou administratifs.

In großen Wohnanlagen besitzt die Hausverwaltung oder der Facility Manager häufig einen Generalschlüssel

Principe de fonctionnement du passe-partout

En dépit de l’importance hiérarchique élevée du passe-partout au sommet du système de fermeture, son fonctionnement technique interne est relativement simple. Cela tient au système : un passe-partout présente un nombre minimal de nervures et de rainures longitudinales. Cette forme mécanique générale permet d’ouvrir chaque porte du bâtiment, car la clé générale correspond à tous les cylindres de fermeture du système de fermeture. Souvent, ces passe-partout sont fabriqués tout spécialement par les sociétés de gestion immobilière et remis aux responsables de site ou au personnel de sécurité.

Les copies du passe-partout créent une insécurité

Ce problème peut devenir critique. En principe, un passe-partout est une clé protégée. Normalement, il n'est possible de commander un passe-partout supplémentaire pour un

système à clé générale qu'avec une carte de sécurité correspondante (carte de code) chez un revendeur agréé. En règle générale, le numéro de la carte de sécurité est gravé sur chaque passe-partout. Sans ce justificatif, il est impossible de faire fabriquer un nouveau passe-partout. La protection anti-copie est éventuellement liée à des durées de validité limitées du brevet. Après expiration, la copie est nettement plus facile (voir la section sur les anciens systèmes). C’est alors qu’apparaissent les sinistres « clés noires » (des passe-partout dont personne n’a connaissance), dont l’origine est inconnue mais qui peuvent être fréquemment utilisées.

Pire encore : la perte du passe-partout...

Un passe-partout est toujours utilisé, indépendamment du type de bâtiment. Pour des raisons pratiques, les personnes en possession d'un passe-partout (par exemple, les membres du conseil d’administration, le propriétaire de l’entreprise, le responsable de site ou le personnel de sécurité) ont toujours le passe-partout à portée de main pour pouvoir accéder immédiatement à l'ensemble des zones du bâtiment. En l'emportant partout avec lui, le possesseur du passe-partout encourt logiquement un risque élevé de perte et donc de compromettre la sécurité du bâtiment ! Dès qu'un passe-partout est perdu, tous les cylindres de fermeture doivent immédiatement être remplacés : portes intérieures, portes extérieures, ascenseurs, garages, portails. Un travail incroyable, une période d’insécurité dans le bâtiment et, évidemment, des coûts énormes.

Danger des anciens systèmes et des passe-partout

De nombreuses entreprises possèdent leur système de fermeture mécanique depuis des dizaines d’années. Même si les cylindres fonctionnent encore, plusieurs questions se posent au sujet de la sécurité. Des systèmes de fermeture anciens avec passe-partout peuvent éventuellement présenter des risques de sécurité, dont les utilisateurs ne sont pas pleinement conscients et qui permettent à des individus louches d’exercer plus facilement leurs « activités ». Par exemple, les brevets sur les cylindres et les clés sont délivrés pour une durée déterminée seulement. Les passe-partout de ces systèmes peuvent ensuite être copiés partout en toute légalité sans présenter l’attestation ou la carte de sécurité. Des problèmes particuliers se posent lorsqu’il s’agit de passe-partout d’un niveau hiérarchique élevé. Au cours d’une durée de vie de 20 ans ou plus, des clés et des passe-partout sont immanquablement perdus, sans jamais réapparaître, compromettant fortement la sécurité. Du fait de la forte sollicitation, les passe-partout, clés principales de groupe et cylindres de fermeture d’un système, par exemple des années 80 ou 90, sont soumis à une certaine usure qui peut également avoir des effets négatifs sur le niveau de sécurité.

Souvent, lorsque la structure de l’organisation de l’entreprise est modifiée, les anciens systèmes de fermeture avec passe-partout peuvent être adaptés de manière limitée seulement. Les possibilités d’extension peuvent même être entièrement épuisées sur le long terme. Il peut être utile de remplacer un système de fermeture avec passe-partout par une technologie de fermeture numérique. Selon la structure actuelle de l’entreprise, qui présente peut-être des exigences en matière de sécurité nettement plus élevées qu’auparavant, ce remplacement peut même s’avérer impératif. Il est utile de consulter la compagnie d’assurance compétente pour éviter tout problème en cas de sinistre.

La solution : remplacer les passe-partout par des « clés » numériques

Pour éviter tous ces inconvénients, faire des économies et profiter d’un plus grand confort, vous pouvez miser sur les systèmes de fermeture numérique ultra modernes de SimonsVoss. Les systèmes de fermeture numérique présentent de nombreux avantages. L'un d'entre eux réside dans l'amélioration de la sécurité.

Les clés mécaniques, comme les passe-partout, sont remplacées par des supports d'accès modernes, par exemple des transpondeurs. Dès la perte d'un support d'accès, il est possible de réagir en à peine quelques minutes. Le transpondeur est verrouillé en un tour de main, ce qui permet de rétablir immédiatement la sécurité du bâtiment. Désormais, les longs délais d'attente et les coûts élevés qu'impliquait la perte d'un passe-partout mécanique font partie de l'histoire ancienne, car le système peut être reprogrammé très rapidement. Les systèmes de fermeture numérique de SimonsVoss sont plus sûrs et plus pratiques. Ils sont par ailleurs plus économiques qu’un passe-partout mécanique classique.

Digitale Schließanlage statt Generalschlüssel